Blog

La joie de l’éveil des énergies de la Jeune Fille

Aussi traduit en: en hr fr it de pt-pt es

Print Friendly, PDF & Email

The joy of the awakening Maiden energies

Le premier rayon de soleil chaud caresse la forêt, et la neige commence doucement à fondre. Une seule petite pousse vient de percer la neige. Une petite fleur blanche y est accrochée, semblable à une gouttelette de neige ; elle contient la promesse des énergies à venir.

Les énergies de vie commencent à affluer lentement. Ce n’est pas le moment d’agir, mais le moment de regarder et de protéger la première pousse du monde. La Terre se souvient encore des longues nuits d’hiver et des énergies de la Femme Sage ; mais en ce moment, elle sent la vibration de ce qui va arriver.

Que nous nous nous tenions dans un champ au moment où le printemps succède à l’hiver, que la Lune réapparaisse dans le ciel après avoir caché son visage, ou que nous regardions vers le monde extérieur pour la première fois après la menstruation – nous portons en nous les énergies de la Jeune Fille.

Alors que nous nous réveillons, nous avons encore conscience du monde intérieur obscur ; mais dans la lumière nouvelle, nous pouvons donner forme aux rêves de l’âme et aux désirs du coeur de la Vieille Femme Sage. Ce sont ces graines que nous avons plantées dans l’obscurité de l’utérus qui vont déclencher la passion avec laquelle la Jeune Fille va agir dans le monde. Tandis que la lumière grandit, les graines donnent une direction que nous suivons, avec la confiance en soi et la force qui naissent  quand on suit la guidance de son âme. Il y a de la joie, de l’entrain et de la délectation quand nous grandissons, et prenons notre place dans le monde en explorant qui nous sommes, en développant nos passions et nos capacités, et en explorant notre vie de femme et nos énergies sexuelles.

Pendant un moment, Mère Nature nous donne ce temps et cette énergie pour que notre Soi créée une conscience de soi et une individualité saines. Si nous vivons cette période en conscience et nous laissons remplir par cette expression du Soi, alors nous serons mieux capables de lâcher l’égo quand les archétypes de la Mère et de la Vieille Femme nous demanderont de le faire.

La Jeune Fille est le début, mais elle n’est pas la fin. Le monde moderne nous demande des résultats immédiats (la Jeune Fille), alors que la Mère Divine nous demande de grandir. La Jeune Fille veut réaliser quelquechose une fois, puis passer à la prochaine chose qui est nouvelle et excitante ; la Mère nous demande d’aller plus profondément dans l’expérience. L’énergie pour voyager dans une nouvelle direction nous est donnée au sein de nos cycles menstruels et au sein des cycles de la Lune et de la Terre ; mais nous devons parcourir le chemin, pour en expérimenter tous les aspects, et vivre ce parcours en tant que Jeune Fille, Mère, Enchanteresse et Vieille Femme, avant de passer au suivant. Il est nécessaire que nous nous donnions le temps de grandir.

Nous sommes là comme une jeune fille qui tient le flambeau de notre féminité,
Dans l’instant présent, entre obscurité et lumière,
Entre la cave vide et le champ luxuriant.

Nous sommes l’émerveillement du cri du nouveau-né et les premiers bourgeons sur la branche,
Nous sommes la neige dans les rayons de soleil et les premières gouttelettes de la fonte des neiges,
Nous sommes les animaux qui se réveillent de l’hibernation et les premiers gazouillements des oiseaux,
Nous sommes le fin croissant de lune dans le crépuscule doré et la conscience qui trouve les mots pour exprimer le désir de l’âme.

En ces moments de renaissance,
En cet instant de première respiration et de premier pas,
Enveloppe-nous de ton amour, oh Mère ;
Puisse notre éveil, aider toutes les femmes à s’éveiller.

 

Aussi traduit en: en hr fr it de pt-pt es