Blog

Le film Disney ‘La Reine des Neiges’ révèle la clé pour survivre à notre phase prémenstruelle!

This post is also available in: en ca cs fr it de pt-pt

Print Friendly, PDF & Email

Les mythes menstruels

Snow Queen

La compagnie Disney a fortement contribué à conter la sagesse des histoires folkloriques européenne. Malheureusement, beaucoup de ces histoires ont été édulcorées ou modifiées pour les rendre plus attractives commercialement. Mais au sein de la formule Disney, certains films réussissent à préserver l’ancienne sagesse pour la rendre accessible aux jeunes filles.

Même lorsque les contes folkloriques sont retravaillés pour s’adapter à l’audience moderne, les anciennes structures archétypales parviennent à survivre et à résonner dans l’esprit des femmesla chair de poule sur notre peau alors que nous regardons le film témoigne de la magie profonde qui opère !

Tout ceci est possible car les histoires originales sont les expressions fondamentales de la condition humaine, et elles nous toucheront au niveau de notre subconscient, et ce peu importe les époques.

Blanche Neige – Un mythe menstruel !

Dans le dessin animé ‘Blanche Neige’, Disney a perpétué un ancien « mythe menstruel » – une histoire autour des énergies de notre cycle menstruel – mettant à la disposition de générations successives de jeunes filles et de femmes, une version moderne d’une vieille histoire qui enseigne les énergies de notre cycle menstruel, de nos premiers saignements, et de notre entrée dans l’âge adulte. (voir mon livre Lune Rouge pour plus de détails). Mais quand est-il du film ‘la Reine des Neiges’, adapté de l’histoire de Hans Christina Andersen ? Il est peut probable qu’un mythe menstruel se cache dans cette escapade amusante et magique ?!

La Reine des Neiges

La Reine des Neiges est une histoire autour des énergies de « l’Enchanteresse » de notre cycle menstruel, qui entrent en jeu au moment de notre phase prémentruelle.

Pour beaucoup d’entre nous, la “phase de l’Enchantresse” de notre cycle menstruel peut être souvent synonyme d’énergies ou de comportements destructifs. On peut se sentir incontrôlable, incapable d’y voir clair, et vidée physiquement. Nous avons juste envie de lâcher prise et de se retirer du monde. Cependant, notre phase de l’enchanteresse contient également de merveilleux dons de liberté, d’échappée, d’inspiration, et d’énergies créatives, sexuelles et spirituelles. Mais nous avons besoins de connaître la clef pour accéder et profiter de ces dons. La clef est La Reine des Neiges.

Dans La Reine des Neiges, La Princesse Elsa est née avec une « malédiction » – la capacité de congeler tout ce qui l’entoure. Lorsqu’elle était enfant, elle jouait de ce pouvoir créatif, jusqu’au jour où, par accident, elle mit en péril la vie de sa sœur.

Alors qu’Elsa se transforma peu à peu d’une enfant à une jeune femme, sa phase prémenstruelle Enchanteresse décupla ses énergies créatives, qui furent de plus en plus difficiles à contrôler. Elsa se voit obligée de s’isoler de tous et ne pas se laisser approcher, que ce soit physiquement ou émotionnellement. Elle doit dissimuler son pouvoir, être une « gentille fille », pour que personne ne s’en rende compte et ne soit effrayé par elle ou son pouvoir. Elle s’enferme loin du monde dans sa chambre, essayant de cacher qui elle est, et de protéger ceux qu’elle aime.

Séparée de sa sœur, l’amour n’est plus présent dans sa vie – seules restent la peur, la culpabilité et la répression, et alors ses pouvoirs se renforcent et deviennent encore plus incontrôlables.

 

Etre comme Elsa!

'In the Quiet' by Gaia OrionDans notre phase prémenstruelle, nous faisons l’expérience d’un retrait naturel de nos énergies physiques, émotionnelles et mentales. Mais dans ce déclin, nous pouvons aussi expérimenter des piques d’énergies créatives et sexuelles. Ces énergies sont fortes, compulsives, instinctives et sauvages. Si nous n’arrivons pas les libérer, elles peuvent nous contrôler et nous dominer, s’accompagner de sentiments de frustration, d’agressivité et de colère destructive.

Tout comme Elsa, nous essayons de maitriser l’expression de cette force créative parce qu’elle nous effraie – nous avons peur de ce que l’on pourrait faire et peur de comment on pourrait affecter ceux autour de nous. Cette force nous menace, nous et ceux que nous aimons, alors nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour l’arrêter, y compris détruire l’essence même de notre nature féminine, la source de ce pouvoir – notre cycle.

Garder les autres “en sécurité”:

Combien d’entre nous essayent de s’isoler de ceux qu’elles aiment parce qu’elles ont peur de leurs sentiments prémenstruels négatifs – intolérance, agressivité, frustration et impatience – et des mots blessants qu’elles adressent sans le vouloir ?

Combien d’entre nous sentent qu’elles perdent le contrôle, et tentent désespérément de limiter ou de réprimer les énergies qui émergent, afin d’apparaitre comme les « gentilles filles », et être à l’image de ce que la société attend de nous ?

Combien d’entre nous ont juste envie d’être telles qu’elles sont pendant cette phase ?

Quand Elsa devient Reine, ses pouvoirs sont découverts, et dans la peur, elle fuit le monde et s’isole dans les montagnes. Là dans la neige, elle est libre d’être qui elle est pour la première fois de sa vie – sauvage, créative et féminine. Sans restrictions, elle explore ses pouvoirs et créé une merveilleuse beauté, changeant non seulement le paysage autour d’elle, mais aussi son apparence. Elle est sexy et magique, toute puissante, et une Reine dans le sens mythologique du terme – une représentante de la Déesse de la terre. Elle est libre de se débarrasser des restrictions qu’elle s’était imposée, de cacher son pouvoir et de protéger les autres. Elle lâche prise, incapable désormais de retenir l’énergie. Elle la ressent virevolter à l’intérieur d’elle telle une tempête rageuse, et dans son angoisse de ne pouvoir la contenir, elle l’a laisse s’envoler. Elle se retourne et claque la porte – elle est prémenstruelle !

Le caractère sauvage d’Elsa est illimitée par nature ; il n’y a ni bien ni mal, simplement qui elle est. Et son pouvoir est une expression de son âme féminine qui créé la beauté dans un palais de glace et de cristaux gelés. La fille parfaite s’en est allée, les restrictions de la société n’ont désormais plus leurs place, elle laisse la rage de la tempête s’exprimer – elle représente notre Enchanteresse prémenstruelle libérée !

Les énergies Prémenstruelles – la clef

La phase prémenstruelle est la phase sauvage et naturelle de notre pouvoir créatif et dynamique, et elle devient une tempête tourbillonnante si nous essayons de la réprimer. Il y aura des fuites, peut importe les efforts que nous déployons pour la contenir.

Dans cette phase nous devons accueillir nos pouvoirs, répondre à nos besoins, nous libérer des restrictions de la société et nous connecter à notre Enchantresse intérieur, créative, spirituelle et sexuelle.

Disney donne un choix à toutes les Enchanteresses – les femmes prémenstruelles – jeunes et plus âgées, à travers la chanson d’Elsa « Libérée, délivrée ». La chanson fait écho à notre besoin sincère d’être acceptée, d’être libérée, d’accueillir notre pouvoir d’enchanteresse et de lâcher prise de la culpabilité que nous ressentons d’être telles que nous sommes en tant que femme. Pas étonnant que cette chanson résonne pour tellement de femmes et de jeunes filles !

Finalement Elsa est heureuse d’être qui elle est – sexy, créative, belle et puissante. Mais elle ne réalise pas que son pouvoir a transformé le monde en glace et en neige. Quelque chose ne va pas. D’exprimer son pouvoir sauvage ne suffit pas, il lui faut apprendre à incarner l’Enchantresse tout en vivant avec les autres, sans les blesser.

Mais encore une fois Elsa blesse sa sœur avec son pouvoir, mais cette fois Anna n’y survie pas. La Reine des Neiges est un film pour les enfants avec de la joie et des rires, mais il nous offre aussi une clef secrète – comment être en accord avec son Enchantresse intérieur et le pouvoir de notre phase prémenstruelle sans craintes et sans blesser les autres.

Dans l’histoire, c’est “l’amour véritable” qui est la clef.

Quand la Reine Elsa prend dans ses bras sa sœur gelée, qui a donné sa vie pour la protéger, elle réalise qu’elle peut être aimée, malgré ses terribles pouvoirs. Toutes les pensées négatives qu’elle avait sur elle-même, et tous les sentiments de culpabilité s’envolent d’elle, alors qu’elle commence à aimer qui elle est. Et finalement, son pouvoir aussi est aimé, et elle peut l’exprimer avec une acceptance aimante et un enthousiasme créatif.

Plus jamais Elsa ne sens isolée; elle vit à nouveau dans le palais, qui est à présent décoré de sa créativité et de sa jovialité – même le bonhomme de neige a le droit à sa rafale de neige (vous devez voir le film pour comprendre !).

 

La phase de l’amour de soi ?!

Voici la sagesse qui résonne dans nos os:

Oui, notre pouvoir de l’Enchantresse est une tempête tourbillonnante qui veut s’exprimer et qui est puissante et destructive quand elle est réprimée. Mais la phase de l’Enchanteresse est aussi celle de l’amour de soi. Toute notre négativité n’est pas liée à la situation dans laquelle nous nous trouvons, ou aux gens qui nous entourent (combien d’entre nous ont pensé au divorce pendant leur phase prémenstruelle ?). Notre négativité est un message important de notre subconscient sur combien NOUS AIMONS ET ACCEPTONS QUI NOUS SOMMES, combien NOUS EXPRIMONS NOTRE VRAI NATURE, et combien NOUS NOUS PRENONS SOIN DE NOUS ET REPONDONS A NOS BESOINS FEMININS.

Quand nous nous aimons, peut importe notre phase, que nous acceptons que nous sommes des êtres créatives, sexuelles et magiques, qui sont cycliques par nature ; nous ressentons du bien être, du bonheur, de la complétude et de l’amour de soi. Notre Enchantresse ne nous fait plus peur. Elle est une magnifique et merveilleuse partie de nous-mêmes, et chaque mois, les jours où elle domine nos vies, nous pouvons aimer et l’exprimer sa créativité, sa sexualité et l’exprimer, sa spiritualité et sa magie.

Dans les contes de fées, c’est souvent l’amour qui détruit la méchante sorcière. Nous félicitons Disney pour être allé un peu plus loin, et nous avoir montré que ressentir et exprimer de l’amour peut dépasser les impulsions destructrices, et de permettre aussi à l’Enchantresse d’être libre, créative et prendre toute sa place dans le monde.

Alors dans notre phase de l’enchanteresse, nous avons besoin de nous aimer, de prendre soin de nous, de prendre le temps de répondre à nos besoins et d’exprimer nos énergies. Je pense qu’Elsa garde son palais de glace une fois par mois pour s’isoler un peu et reconstruire ! Comme Elsa nous pouvons créer notre propre retraite dans les montagnes de glace chaque mois, être des reines de glace sexy et puissante, et créer un monde merveilleux autour de nous.

Plus jamais maudite

Dans le film, les trolls demandent si Elsa est née avec son pouvoir ou si elle a été maudite, et la réponse est qu’elle est née avec ce pouvoir – toutes les femmes le sont. Plus tard dans le film, Elsa chante que ce pouvoir est une malédiction. C’est intéressant puisque « la malédiction » est une vieille expression pour désigner la menstruation, basée sur l’histoire chrétienne ou Eve est expulsée du Paradis, et hérite d’un cycle menstruel et de l’accouchement comme punition d’avoir désobéi à Dieu.

Quelque chose d’aussi magnifique et merveilleux que la force créative féminine est encore vue dans beaucoup d’endroit dans le monde comme une « malédiction » – quelque chose qui est contre nature, négatif et destructif, quelque chose qui a besoin d’être réprimé et contrôlé.

La Reine des Neiges nous montre combien les femmes sont belles et puissantes quand leurs énergies sont acceptées et aimées, et surtout, quand on leur permet d’être libres.

Merci Disney

Vous ne le savez peut être pas, mais vous avez créé un merveilleux mythe menstruel pour nous aider à nous comprendre et à apprendre à nos filles la beauté de leur cycle menstruel.

This post is also available in: en ca cs fr it de pt-pt