Blog

Souhaitons la bienvenue aux années de l’Enchanteresse – peri-ménopause et post-ménopause

This post is also available in: en hr fr it de pt-br es

Print Friendly, PDF & Email

The Enchantress Years

Dans notre vie nous avons quatre phases:

  1. La première étape est celle de la Jeune Fille – une période de changement physique, mental et émotionnel vers l’âge adulte.
  2. La seconde étape est celle de la Mère – notre période de vie en tant qu’adulte, d’habitude cyclique, qui marque notre ancrage dans le monde extérieur.
  3. La troisième étape est celle de l’Enchanteresse – un temps de changements, d’évolution physique, mentale et émotionnelle vers la complétude.
  4. La quatrième étape est celle de l’Ancienne – notre période de vie plus avancée, quand nous sommes entre deux mondes.

Les années de l’Enchanteresse peuvent commencer dans notre quarantaine, quand nous commençons à nous transformer physiquement et à perdre la régularité de nos cycles menstruels. Nous changeons – nos corps changent, nos émotions changent, même notre façon de penser change. Et ce changement ne s’arrête pas avec les dernières menstruations (la Ménopause*). Il continue après la Ménopause et souvent cela peut prendre jusqu’à 10 ans avant que nous entrions notre phase de l’Ancienne, pendant la quelle la transformation est complète et les énergies sont stables.

Le cycle menstruel nous apprend beaucoup sur les quatre étapes de la vie d’une femme.
A l’intérieur du cycle menstruel il y a deux cycles : un physique, aux énergies qui varient et un mental, avec des pensées dominantes également changeantes (J’ai écrit davantage sur ce deuxième dans mon livre La Femme Optimale).

La phase Enchanteresse de notre cycle est la pré-menstruelle et c’est un temps où l’énergie physique et la résistance diminuent à cause de la baisse des hormones. Mais nous expérimentons également un changement dans notre façon de penser : le subconscient devient en effet prédominant. C’est au niveau de la partie subconsciente de notre mental que l’on traite nos schémas, nos mémoires et toutes les informations que la partie intellectuelle ne sait pas gérer. Le mental est rapide – mais il ne réfléchit pas avec des mots, cette capacité appartient à la phase Jeune Fille et son côté intellectuel prédominant. Au contraire, le mental de l’Enchanteresse est incroyablement intuitif, créatif, inspiré, tourné vers le spirituel et libre de restrictions et inhibitions.

Quand nous parcourons le chemin des années de l’Enchanteresse, nous parcourons celui de la phase pré-menstruelle. Non seulement notre corps se transforme, mais notre pensée est dominée par ce subconscient. Ne pas se rappeler un mot ou un nom n’est pas un signe de vieillissement – c’est un signe que le mental de l’Enchanteresse devient prédominant ! Nous ne devenons pas vieilles, nous devenons l’Enchanteresse et nous pensons avec sa pensée intuitive, spirituelle et inspirée. Dans un monde qui définit l’intelligence par la capacité d’utiliser mots et chiffres, la période de l’Enchanteresse est vue comme le déclin du mental et la dégénérescence de nos talents.  Mais ce n’est pas le cas. Nous sommes en réalité en train de grandir ! Tout dans notre vie nous amène à cette étape de sagesse grandissante, où la connaissance n’a pas besoin de mots, où nous vivons avec inspiration, en conscience spirituelle, où nous recevons des visions et prenons soin du futur de tous.

La période de l’Enchanteresse ne doit pas être crainte, parce que nous l’avons déjà visitée. Chacune de nous entre dans ses énergies dans la phase pré-menstruelle. Nous savons ce qu’elle aime, comment elle se sent et ce qu’elle pense. Au fil des années, nous apprenons à écouter l’Enchanteresse en nous, pour aller à la rencontre de nos besoins pré-menstruels et pour recevoir les incroyables dons et énergies qu’elle nous amène. Nous savons que, lorsque nous l’accueillons et lui faisons de la place dans notre vie, notre guérison arrive et notre vie est transformée par magie.

L’Enchanteresse danse sa vie sans restriction et sans éprouver le besoin d’être autre chose qu’elle-même. Elle crée et tisse, prends soin et inspire, surfe sur la vague et concentre la puissance de la profondeur dans ses bénédictions porteuses de vie.

Si nous voyions le fait de vieillir comme un signe d’un changement sacré ou d’une humanité qui atteint la position ultime d’être assise entre le monde de l’esprit et le monde de la vie quotidienne, alors peut-être nous traiterions nos aînés avec une plus grande compréhension et un plus grand respect. Et nous leur laisserions la place d’être qui ils sont pour apporter leur sagesse et inspiration dans notre société.

———————–

* « Ménopause » est un terme médical, issu de l’ancien grec, qui indique la fin des menstruations (de méno = mois, signifiant menstruations et pause = arrêt, fin).  Il annonce que nous sommes profondément dans la magie de nos années Enchanteresse.  Je suggère que nous trouvions un nouveau mot pour la fin des menstruations et, pour rester dans la tradition du grec ancien, je propose le nom « Sophia ».

« Sophia » signifie « sagesse » et c’est une confirmation que nous sommes libérées des restrictions du monde extérieur pour parcourir notre chemin d’épanouissement spirituel. Avoir notre Sophia c’est aller plus profondément dans l’éveil de notre énergie féminine.

 

This post is also available in: en hr fr it de pt-br es