Blog

FEMMES: la connaissance la plus dangereuse de toutes

Aussi traduit en: en fr it

Print Friendly, PDF & Email

Il y a environ cinq ans, j’ai commencé à m’inquiéter de mon travail consistant à aider les femmes à reconnaître leur nature cyclique, ses compétences changeantes et ses capacités de perception : si des personnes sans scrupules commençaient à utiliser ces informations pour manipuler, exploiter et dénigrer les femmes ?

Il est intéressant de noter qu’il existe des personnes et des organisations qui collectent actuellement une masse de données sur les cycles menstruels des femmes – mais ce ne sont pas des professionnels de la santé, qui pourraient utiliser ces informations pour valider notre Nature cyclique et fournir de meilleurs soins et un meilleur bien-être aux femmes. Ce sont des sociétés commerciales et des ONG. Et cette information est collectée et partagée sans notre consentement ou sans qu’on le sache. Regarde cet article (en Anglais): https://www.nbcnews.com/tech/tech-news/some-apps-send-data-about-menstruation-home-buying-facebook-wsj-n974711

Quelle est la connaissance la plus dangereuse de toutes ? – découvrir que le cycle menstruel est lié au changement des capacités et de perception des femmes. Pourquoi est-ce dangereux ? En raison du potentiel qu’il y a à utiliser ces informations de manière négative pour manipuler et influencer les femmes.

Et si une agence de publicité connaissait la nature cyclique des femmes et détenait des détails sur votre cycle menstruel ? Ils pourraient facilement cibler votre média social et votre navigateur Web avec des publicités et des produits qui utiliseraient ces informations à des fins lucratives ou pour des motifs plus sinistres.

Un exemple « amusant » serait : des sociétés de chocolat, de glaces et de pop-corn, qui vous adressent des publicités ciblées pendant la phase prémenstruelle. Mais que se passerait-il si c’était plus manipulateur que cela – par exemple, si vous avez moins de chances de lire tous les détails, d’identifier une escroquerie, une augmentation des frais ou une modification de vos droits en tant que consommateur ? Je ne veux pas donner plus d’exemples parce que je ne veux pas donner plus d’idées à ces entreprises !

C’est vrai, beaucoup d’entre nous n’ont pas de cycles réguliers – mais il reste encore un bon pourcentage de femmes qui sont régulières au bout de quelques jours, quelle que soit la durée de leur cycle.

Une autre pensée : que se passerait-il si les entreprises demandaient que vos détails menstruels  afin de vous accorder un jour de congé  chaque mois à la menstruation ? Cela sonne bien – mais il y a d’autres implications. Cette information pourrait être promue négativement pour montrer que les femmes ne sont pas aussi cohérentes que les hommes et ne devraient donc pas accéder aux postes les plus élevés de l’entreprise. Elle pourrait être utilisée pour désavantager délibérément les femmes – par exemple, les entretiens et les examens, les dates limites et les réunions pourraient être ciblés pour les phases prémenstruelles ou menstruelles des femmes dans le but délibéré de leur rendre la tâche plus difficile.

Pour le moment, personne ne sait à quelle phase de notre cycle nous nous trouvons à un moment donné, et ne peut donc pas tirer parti de cette information. Mais nous savons et nous POUVONS tirer intentionnellement parti de nos compétences améliorées ou « optimisées » à chaque phase du cycle (voir mon livre « La femme optimale» pour plus d’informations). Mais si notre phase spécifique était connue, cela pourrait signifier que les femmes sont moins en mesure de faire les mêmes tâches que les hommes à certains moments. Nous, les femmes, avons assez de bagarres avec des salaires inégaux, des « plafonds de verre», du harcèlement sexuel et des droits inégaux sans créer plus d’obstacles!

Que faisons-nous de cette « connaissance la plus dangereuse que toutes » ?

Nous la cachons à nouveau comme par le passé ?

Non ! Nous la partageons !

Nous informons chaque femme de sa nature cyclique, de ses avantages énormes et de ses compétences optimisées.

Nous leur disons de faire attention à qui elles donnent leurs informations menstruelles en ligne.

Et nous leur disons de noter les publicités en ligne à côté de leurs cycles pour voir si elles sont ciblées. Parce que ça va arriver. Peut-être pas encore – le monde rattrape-t-il encore les femmes – mais la technologie et les entreprises agissent vite lorsqu’elles voient un avantage.

Nous, les femmes, ne sommes ni vulnérables, ni stupides, ni paresseuses, ni moins capables à certains moments du mois. Nous ne sommes pas incompatibles. Nous ne sommes pas moins que les hommes. Nous sommes incroyables !

Pensez  simplement  à ce que nous avons accompli SANS que notre nature cyclique soit prise en compte. Nous sommes égales aux hommes, même lorsque la société veut favoriser le travail masculin et linéaire !

Pensez à ce que nous pourrions réaliser si nous avions la liberté de notre nature cyclique et si nous respections ces capacités changeantes en nous.

Pensez à ce que nous pourrions réaliser si nous avions la liberté de notre nature cyclique et si nous respections ces capacités changeantes en nous.

J’espérais que les femmes deviendraient plus sensibles au cycle avant les agences de publicité.

On dirait que ça se rapproche.

 

Miranda Gray

Auteur de of ‘La Femme Optimale: Un Programme en 28 Jours pour Découvrir les Énergies Créatrices du Cycle Féminin et S’Épanouir.’

www.mirandagray.co.uk

www.optimizedwoman.com

 

Merci à Emy pour la traduction!

Aussi traduit en: en fr it